Contactés: entretien télévisé avec Jean Miguères

Jean Miguères (1940-1992) est un contacté français qui a suscité d’importants débats chez les ufologues à la fin des années 1970 et au cours des années 1980 à propos de la réalité de son contact. C’était un des rares contactés qui avait construit une partie de son discours autour de l’idée qu’il était capable de prouver la réalité de son contact, d’abord par des dossiers médicaux censés démontrer la réalité des événements qu’il avait vécu le jour de son contact, ensuite par toute une série de détails qu’il a diffusé à propos de preuves, notamment liées à des faits astronomiques communiqués par les extraterrestres.

On trouve sur internet peu de documents sur Jean Miguères.

Ici un entretien avec le journaliste canadien et spécialiste d’ésotérisme Richard Glenn dans le cadre de son émission diffusée alors sur le cable au Canada.

Ce qui est intéressant dans le discours de Miguères, c’est qu’on y trouve des propos qui, aujourd’hui, semblent préfigurer les discours complotistes actuels: “les leviers de commande de la planète Terre sont de moins en moins aux mains des terriens” dit-il au cours d’une conférence dont un extrait est repris dans ce document. Difficile de ne pas interpréter ce propos à la lueur de tout ce qui s’écrit aujourd’hui à propos des pactes qui auraient été passés entre gouvernements terrestres et extraterrestres. On trouvait ce genre de discours dans le soucoupisme des années 1950 et 1960 mais il n’était pas diffusé par la culture générale comme c’est le cas depuis le milieu des années 1990 avec la publicité faite à l’affaire de Roswell par le biais notamment de la série X-Files.

A la différence d’autres contactés qui évoquent bien sûr la notion de preuve mais qui ne dépasse guère le niveau de leur groupe de fidèles, Miguères a écrit des livres, fait des conférences et entretenu des contacts étroits avec de nombreux spécialistes des ovnis et du paranormal qui lui ont permis de revendiquer un contact étroit avec des scientifiques et le soutien de ces scientifiques. Il a construit un discours à propos de preuves concrètes relevant de l’astronomie, preuves qu’il expliquait avoir présenté à des astronomes.

Après deux livres publiés aux éditions Alain Lefeuvre (que l’on peut voir posés sur la table au début de l’enregistrement), un éditeur qui s’était spécialisé dans le paranormal et qui s’était lancé justement en publiant le tout premier livre de Jean Miguères, J’ai été le cobaye des extraterrestres, le contacté a publié un troisième ouvrage au ton très différent. Dans ce troisième livre, il n’est plus question de preuves, il s’agit d’un discours au ton religieux, prophétique qui illustrait un changement profond dans son discours et sa stratégie de communication. Ce livre a connu une diffusion assez faible.

Jean Miguères est mot en 1992, abattu en pleine rue à Lyon par son beau-père. Ce dernier était semble-t-il très inquiet parce que Miguères avait prévu d’aller s’installer en Amérique du Sud et avait prévu d’emmener avec lui sa femme et leur fille. Le beau-père considérait semble-t-il que Jean Miguères était en train de se transformer en un gourou incontrôlable et il craignait pour la vie de sa petite fille (si l’on se fie à ce que la presse locale a publié à l’époque des faits).