Archives de catégorie : Ufologues

Science & Vie et les soucoupes volantes

La magazine Science & Vie, créé en 1913 (il s’appelait alors La Science et la Vie), a consacré un certain nombre d’articles aux soucoupes volantes à partir de 1951.

En avril 1951, le mensuel de vulgarisation scientifique consacre sa couverture et un important dossier à ce sujet.

En février 1958, le magazine Science et Vie consacre à nouveau un dossier aux travaux d’Aimé Michel.

Aimé Michel prépare alors un livre à paraître chez Arthaud sous le titre Mystérieux objets célestes.

Aimé Michel a remarqué que si on place les observations de soucoupes sur une carte, elles permettent de composer des alignements de trois points et plus qui ne semblent pas coller avec ce que le hasard pourrait donner.

Aimé Michel donne le nom d’orthoténie à la théorie qu’il forge sur la base de ce constat (attention à ne pas faire la confusion qu’on rencontre souvent dans les livres qui évoquent ce sujet: l’orthoténie ne signifie pas que les soucoupes se déplacent en ligne droite, mais simplement que les observations reportées sur une carte on tendance à former des alignements).

Cette théorie sera remise en question notamment à la suite de nouveaux calculs réalisés par Jacques Vallée au milieu des années 1960, mais les travaux d’Aimé Michel, notamment ses réflexions sur le principe de banalité, restent parmi les plus intéressantes analyses de ce qu’on appelle aujourd’hui « paradoxe de Fermi ».

Science & Vie consacrera d’autres articles et dossiers aux soucoupes volantes, devenues entre temps ovnis.

En 1974, un dossier est consacré à l’étude scientifique du phénomène.

Au cours de la première moitié des années 1970, Science & Vie consacre plusieurs articles à la MHD, la magnétohydrodynamique. Ces articles sont signé par un scientifique qui utilise le pseudonyme Mylos. Il s’agit en fait du physicien Jean-Pierre Petit. En 1976, le mensuel publie un article de Jean-Pierre Petit expliquant comment les soucoupes peuvent être propulsées grâce à un moteur fonctionnant sur le principe de la MHD.

En 1978, Science & Vie suscite la polémique chez les passionnés d’ovnis en publiant un article signé par trois ufologues devenus « sceptiques », Michel Monnerie, Gerard Barthel et Jacques Brucker.

 

Fate Magazine: le premier pulp consacré à l’occulte et au paranormal

Continuer la lecture

Le catalogue de Guy Quincy/Guy Quincy’s Catalog of UFO sightings

Le premier catalogue d’observations d’ovnis a été réalisé par Guy Quincy (1929-1998) à la fin des années 1950. Vous pourrez en trouver une copie ici. Guy Quincy était alors directeur des Archives départementales de Constantine en Algérie. Il deviendra pas la suite directeur des Archives départementales de Tulle en Corrèze. 

Première page du catalogue d’observations d’ovnis de Guy Quincy

Continuer la lecture

« Le dossier des soucoupes volantes »: débat avec l’astronome Pierre Guérin (Actuel 2, 4 février 1974)

Voici un document important pour comprendre l’histoire des débats sur les ovnis. Il s’agit d’un débat télévisé avec l’astronome Pierre Guérin le lundi 4 février 1974 dans le cadre de l’émission Actuel 2 présentée par François de Closets sur Antenne 2. Cette émission, un des « classiques » de la télévision française sur ce sujet, est disposnible en huit parties sur Youtube (enfin, presque… voir plus bas).

Image extraite de l’émission Actuel 2 avec Pierre Guérin, 1974.

Continuer la lecture

Contactés: entretien télévisé avec Jean Miguères

Jean Miguères (1940-1992) est un contacté français qui a suscité d’importants débats chez les ufologues à la fin des années 1970 et au cours des années 1980 à propos de la réalité de son contact. C’était un des rares contactés qui avait construit une partie de son discours autour de l’idée qu’il était capable de prouver la réalité de son contact, d’abord par des dossiers médicaux censés démontrer la réalité des événements qu’il avait vécu le jour de son contact, ensuite par toute une série de détails qu’il a diffusé à propos de preuves, notamment liées à des faits astronomiques communiqués par les extraterrestres.

On trouve sur internet peu de documents sur Jean Miguères.

Ici un entretien avec le journaliste canadien et spécialiste d’ésotérisme Richard Glenn dans le cadre de son émission diffusée alors sur le cable au Canada.

Ce qui est intéressant dans le discours de Miguères, c’est qu’on y trouve des propos qui, aujourd’hui, semblent préfigurer les discours complotistes actuels: « les leviers de commande de la planète Terre sont de moins en moins aux mains des terriens » dit-il au cours d’une conférence dont un extrait est repris dans ce document. Difficile de ne pas interpréter ce propos à la lueur de tout ce qui s’écrit aujourd’hui à propos des pactes qui auraient été passés entre gouvernements terrestres et extraterrestres. On trouvait ce genre de discours dans le soucoupisme des années 1950 et 1960 mais il n’était pas diffusé par la culture générale comme c’est le cas depuis le milieu des années 1990 avec la publicité faite à l’affaire de Roswell par le biais notamment de la série X-Files.

A la différence d’autres contactés qui évoquent bien sûr la notion de preuve mais qui ne dépasse guère le niveau de leur groupe de fidèles, Miguères a écrit des livres, fait des conférences et entretenu des contacts étroits avec de nombreux spécialistes des ovnis et du paranormal qui lui ont permis de revendiquer un contact étroit avec des scientifiques et le soutien de ces scientifiques. Il a construit un discours à propos de preuves concrètes relevant de l’astronomie, preuves qu’il expliquait avoir présenté à des astronomes.

Après deux livres publiés aux éditions Alain Lefeuvre (que l’on peut voir posés sur la table au début de l’enregistrement), un éditeur qui s’était spécialisé dans le paranormal et qui s’était lancé justement en publiant le tout premier livre de Jean Miguères, J’ai été le cobaye des extraterrestres, le contacté a publié un troisième ouvrage au ton très différent. Dans ce troisième livre, il n’est plus question de preuves, il s’agit d’un discours au ton religieux, prophétique qui illustrait un changement profond dans son discours et sa stratégie de communication. Ce livre a connu une diffusion assez faible.

Jean Miguères est mot en 1992, abattu en pleine rue à Lyon par son beau-père. Ce dernier était semble-t-il très inquiet parce que Miguères avait prévu d’aller s’installer en Amérique du Sud et avait prévu d’emmener avec lui sa femme et leur fille. Le beau-père considérait semble-t-il que Jean Miguères était en train de se transformer en un gourou incontrôlable et il craignait pour la vie de sa petite fille (si l’on se fie à ce que la presse locale a publié à l’époque des faits).

Dictionnaire sur les ovnis et l’ufologie

Le but de ce dictionnaire (en construction perpétuelle, et pour l’instant à peine ébauché…) est de fournir des présentations brèves mais les plus précises possibles de l’ensemble des acteurs du domaine ufologique ainsi que des définitions des termes du vocabulaire forgé par les ufologues, les noms de groupes, de revues et de bulletins.

Continuer la lecture