Archives de catégorie : ufologues

Science & Vie et les soucoupes volantes

La magazine Science & Vie, créé en 1913 (il s’appelait alors La Science et la Vie), a consacré un certain nombre d’articles aux soucoupes volantes à partir de 1951.

En avril 1951, le mensuel de vulgarisation scientifique consacre sa couverture et un important dossier à ce sujet.

En février 1958, le magazine Science et Vie consacre à nouveau un dossier aux travaux d’Aimé Michel.

Aimé Michel prépare alors un livre à paraître chez Arthaud sous le titre Mystérieux objets célestes.

Aimé Michel a remarqué que si on place les observations de soucoupes sur une carte, elles permettent de composer des alignements de trois points et plus qui ne semblent pas coller avec ce que le hasard pourrait donner.

Aimé Michel donne le nom d’orthoténie à la théorie qu’il forge sur la base de ce constat (attention à ne pas faire la confusion qu’on rencontre souvent dans les livres qui évoquent ce sujet: l’orthoténie ne signifie pas que les soucoupes se déplacent en ligne droite, mais simplement que les observations reportées sur une carte on tendance à former des alignements).

Cette théorie sera remise en question notamment à la suite de nouveaux calculs réalisés par Jacques Vallée au milieu des années 1960, mais les travaux d’Aimé Michel, notamment ses réflexions sur le principe de banalité, restent parmi les plus intéressantes analyses de ce qu’on appelle aujourd’hui « paradoxe de Fermi ».

Science & Vie consacrera d’autres articles et dossiers aux soucoupes volantes, devenues entre temps ovnis.

En 1974, un dossier est consacré à l’étude scientifique du phénomène.

Au cours de la première moitié des années 1970, Science & Vie consacre plusieurs articles à la MHD, la magnétohydrodynamique. Ces articles sont signé par un scientifique qui utilise le pseudonyme Mylos. Il s’agit en fait du physicien Jean-Pierre Petit. En 1976, le mensuel publie un article de Jean-Pierre Petit expliquant comment les soucoupes peuvent être propulsées grâce à un moteur fonctionnant sur le principe de la MHD.

En 1978, Science & Vie suscite la polémique chez les passionnés d’ovnis en publiant un article signé par trois ufologues devenus « sceptiques », Michel Monnerie, Gerard Barthel et Jacques Brucker.