Orson Welles a-t-il provoqué une panique en annonçant l’arrivée des Martiens en 1938?

C’est sans doute l’émission de radio la plus célèbre. Le soir du dimanche 30 octobre 1938, le jeune Orson Welles (23 ans à l’époque) réalise avec son équipe du Mercury Theatre, sur les ondes de CBS, une pièce de radio qui annonce le débarquement d’envahisseurs martiens près de Grovers Mill dans le New Jersey, près de New York.

Cette pièce radiophonique, qu’on a souvent qualifié à tort de canular, était une adaptation du célèbre roman de l’écrivain anglais Herbert George Wells, The War of the Worlds (1898, traduit en français sous le titre la Guerre des mondes au Mercure de France, 1900).

Le lendemain, tous les quotidiens consacrent leurs gros titres à la panique que cette émission aurait provoquée. Pendant les décennies qui suivent, les commentaires sur l’émission — et surtout sur la prétendue crédulité du public, prêt à avaler n’importe quelle histoire incroyable — s’accumulent. Comme aujourd’hui avec la dénonciation des “fake news”, tout le monde (ou presque) a une analyse à proposer.

Pourtant, si on se penche sur les événements et si on prend la peine de les remettre dans leur contexte, celui notamment de cette tendance à dénoncer la “crédulité populaire”, il est permis de s’interroger sur la réalité de cette panique.

Dans les deux vidéos ci-dessous, nous vous proposons de revenir sur cette émission, de rappeler rapidement son contenu et de s’interroger sur la réalité de la panique.

Dans une seconde partie, après avoir évoqué certains des nombreux commentaires consacrés à cette émission, nous proposons de comparer la panique qu’elle aurait provoquée avec ce qui s’est déroulé le 11 septembre 2001 lors des attentats de New York, des événements qui avaient, pour celles et ceux qui les ont vécu comme pour celles/ceux qui y ont assisté derrière leur poste de télévision, le même caractère incroyable qu’une invasion de Martiens. Pourtant, on notera que le discours tenu à propos des victimes de ces attentats a adopté un ton très différent par rapport à celui qui a été tenu sur les auditeurs d’Orson Welles. Se seraient-on vraiment moqué des auditeurs de 1938 s’il y avait eu les accidents et les morts qu’on évoque souvent?

Une nouvelle exceptionnelle: la bibliographie sur les ovnis de George M. Eberhart enfin disponible en ligne

En 1986, le bibliographe et spécialiste des ovnis George M. Eberhart fait paraître chez Scarecrow Press une monumentale bibliographie en deux volumes consacrée aux ovnis et aux contacts extraterrestres. Ce travail recense plus de 15 000 références: livres, revues, bulletins, articles de la presse scientifique, de la presse populaire, documents officiels, etc.

Continuer la lecture

Keith Thomas, Dans le jardin de la nature, 1985 (note de lecture)

Le livre de l’historien anglais Keith Thomas intitulé Dans le jardin de la nature[1] est consacré à «  la mutation des sensibilités en Angleterre à l’époque moderne » à propos du monde naturel. Keith Thomas montre que : « c’est entre 1500 et 1800 que s’est produite toute une série de transformations dans la manière dont les hommes et les femmes, à tous les niveaux de la société, ont perçu et classé le monde naturel les environnant. » (p. 14)

Continuer la lecture

Ernesto de Martino, Le Monde magique (1948/1971) (note de lecture)

Ernesto De Martino, Il Mondo magico. Prolegomeni a une storia del magismo, Turin, Paolo Boringhieri, 1973 (1ère éd. 1948); traduction française : Le Monde magique, Verviers, Ed. Gérard, coll. “Marabout”, 1971.

DeMartino504

Continuer la lecture

Comment les ouvrages d’histoire des sciences et de l’occulte sont-ils traduits (ou pas) en français?

Si on se contente de lire les ouvrages des historiens des sciences anglais ou américains traduits en français, il est difficile de prendre conscience des progrès réellement réalisés par l’histoire des sciences de langue anglaise et notamment de l’importance de la réflexion sur le rôle de l’occulte dans la formation des savoirs et dans la vie de certaines figures de l’histoire des sciences (comme Newton).

Continuer la lecture

Livres, thèses et articles sur l’histoire et la sociologie du “paranormal”

Cette bibliographie — en cours de construction, le but est de la compléter et de faire suivre chaque référence d’une courte notice — présente une liste d’articles, de livres et de thèses sur la sociologie du paranormal. Ces publications sont classées par ordre alphabétique. D’autre listes bibliographiques seront consacrées plus précisément à l’étude des différents domaines du paranormal (ovni/ufologie, parapsychologie etc) et aux différentes approches (science studies, sociologie des religions, folklore, etc). Merci d’avance de me signaler les nombreux articles qui n’auront pas manqué de m’échapper.

Continuer la lecture

Les travaux à lire pour aborder la sociologie des “parasciences”: 2) études sur les parasciences

Après avoir évoqué dans la première partie de cette bibliographie les travaux consacrés à la pensée magique et à la croyance, penchons-nous sur les travaux plus précisément consacrés aux “parasciences”.

Continuer la lecture

Les travaux à lire pour aborder la sociologie des “parasciences”: 1) études sur la pensée magique et la croyance

Il existe de nombreuses études à prétention sociologique sur la notion de “parasciences” ou sur les ovnis et d’autres phénomènes dits paranormaux. Mais la plupart de ces travaux sont réalisés dans une optique “critique” avec l’idée de démarquer les vraies sciences des fausses (sur la base de critères souvent opaques comme ceux d’objectivité, de rationalité, de vérité scientifique, ou de réalité, sans s’interroger sur l’histoire de ces termes/catégories). Les études qui proposent une déconstruction des catégories comme celles de croyance, d’irrationnel, d’objectivité, etc, sont beaucoup plus rares.

Continuer la lecture

Les thèses consacrées à la sociologie et l’histoire des ovnis disponibles en ligne

Grâce à l’ufologue américain Isaac Koi, il est possible de consulter et/ou de télécharger un nombre important de mémoires et de thèses consacrées aux ovnis, la plupart sous l’angle de l’histoire, de la sociologie ou de la psychologie (lorsqu’on arrive sur la page des thèses, descendre au-dessous du bandeau contenant des annonces publicitaires pour parvenir aux sections qui présentent les différentes thèses).

Continuer la lecture

Les livres sur l’histoire de l’ufologie et des débats sur les ovnis

Lorsqu’il s’agit d’histoire des (controverses sur les) ovnis, l’ouvrage le plus souvent cité est celui de David Michael Jacobs, The UFO Controversy in America publié en 1975. Mais ce livre n’est pas le premier à avoir abordé l’histoire de ce domaine complexe.

Continuer la lecture

Un livre sur l’histoire de la parapsychologie en souscription

Le psychologue Renaud Evrard devrait publier dans quelques mois un livre consacré à l’histoire de la parapsychologie: La Légende de l’esprit. Enquête sur 150 ans de parapsychologie, actuellement en souscription sur le site de son éditeur. Cet ouvrage comprendra un historique très précis de l’histoire des débats sur les phénomènes métapsychiques et parapsychologiques en France, depuis l’émergence du spiritisme au milieu du 19e siècle jusqu’aux débats actuels en passant par l’histoire d’acteurs importants de ce domaine (comme Charles Richet, prix Nobel de physiologie et inventeur du mot métapsychique), celle de l’Institut Métapsychique international (une fondation créée en 1919 toujours en activité), jusqu’aux groupes des années 1970 (comme le GERP, Groupe d’Etudes et de Recherches en Parapsychologie) ou certains débats plus récents.

Continuer la lecture

Note de lecture: Jean Céard, La Nature et les prodiges, Droz, 1996.

Lors de sa première édition en 1977, La nature et les prodiges de Jean Céard ne reçut pas tout de suite l’attention qu’il méritait, en particulier en France à une époque où les études seiziémistes étaient encore habituées à cloisonner leurs disciplines. Depuis, les choses ont changé et le livre de Jean Céard est aujourd’hui considéré à sa juste valeur, celle d’un livre fondamental, à l’érudition impressionnante, sur un sujet qui n’avait alors été que très superficiellement abordé, un livre enfin que l’auteur se plait lui-même à situer aux confluents de l’histoire des mentalités, de la littérature et des sciences.

Continuer la lecture

Recension de l’ouvrage collectif Sciences et pseudo-sciences. Regards des sciences humaines (2014).

Le psychologue Renaud Evrard vient de publier une recension de l’ouvrage collectif dirigé par le sociologue Valéry Rasplus, Sciences et pseudo-sciences. Regards des sciences humaines paru aux Editions Matériologiques en 2014. Cet ouvrage réunit des contributions de Raymond Boudon, Valéry Rasplus, Pascal Engel, Gérald Bronner, Romy Sauvayre, Alexandre Moatti, Régis Meyran, Nicolas Gauvrit et Dominique Lecourt.