Une brève histoire du rationalisme et de la zététique

Nous avons toutes et tous eu l’occasion de suivre un de ces débats qui opposent science et pseudoscience, savoir et croyance, rationnel et irrationnel. Souvent la défense de la science est assurée par des chercheurs médiatiques ou par des « zététiciens », qu’on appelait il y a encore peu des « rationalistes ». Ces personnes défendent l’idée qu’il faut distinguer la pensée scientifique ou rationnelle et les formes de pensée irrationnelle, magique, pseudoscientifique ou comme on disait autrefois « prélogique ».

Mais si nous sommes habitués à la figure du zététicien popularisé par de nombreuses vidéos accessibles sur youtube, nous sommes beaucoup moins familiarisés avec l’histoire de ce courant, avec ses origines et ses diverses ramifications. Cette vidéo tente de présenter rapidement l’histoire du mouvement rationaliste et zététicien en montrant que le rationalisme est bien souvent moins préoccupé de défendre « la science » ou la « pensée rationnelle » que de maintenir une distinction, ou comme disent les anthropologues un « Grand Partage », entre des « esprits rationnels » et des « esprits irrationnels », bref entre des élites rationnelles et des foules irrationnelles (on disait naguère superstitieuses). Le rationalisme donne-t-il donc accès à la science ou maintient-il surtout un fossé entre quelques « élites » et le « peuple » ? Et que peut-on retirer d’un tel « Grand Partage » à une époque comme la nôtre où une Convention citoyenne pour le climat composée de « simples citoyens », représentatifs de la population globale, aboutit à des conclusions et des propositions plus pertinentes que certains groupes d’experts favorables à une « croissance » devenue sans intérêt, et même dangereuse, dans un monde rendu peu à peu inhabitable ?

L’autre question abordée par cette vidéo concerne l’accusation souvent rencontrée sur les liens entre irrationnel et idéologie d’extrême droite. Les amateurs d’irrationnel, entend-on dire souvent, font la promotion d’idées d’extrême droite. Un tel sujet mériterait une vidéo entière. Cette vidéo-ci se limite à rappeler qu’il existe un rationalisme d’extrême droite et que le problème des liens entre occulte/irrationnel et extrême droite est donc probablement mal posé.

L’occulte ou le rationalisme ne sont pas par nature de droite ou de gauche, mais il est possible qu’il y ait des usages de droite et de gauche des idées occultistes ou rationaliste. Il serait donc bon de cesser d’essentialiser l’occulte ou le rationalisme et de s’interroger sur les usages qu’on veut en faire. A l’heure des sorcières mobilisées par la défense du féminisme et de l’écologie, on constate qu’un occultisme féministe et écologiste, et même « de gauche », est tout à fait imaginable. Mais le rationalisme peut-il prendre au sérieux la question des sciences à l’heure de la crise écologique sans faire évoluer sa conception des sciences et de leur place dans la société ?

Merci de nous aider à faire connaître cette vidéo et de nous faire part de vos commentaires.

Bibliographie

Bernadette Bensaude-Vincent, Paul Langevin, science et vigilance, Paris, Belin, 1987.

Bernadette Bensaude-Vincent, L’Opinion publique et la Science: à chacun son ignorance, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 2013 (1999).

Bernadette Bensaude-Vincent et Gabriel Dorthe, La Science dans la mêlée. Pour une culture de la défiance, Paris, Seuil, 2024.

Bernadette Bensaude-Vincent et Christine Blondel (dir), Des savants face à l’occulte, Paris, La Découverte, 2002.

Bernadette Bensaude-Vincent et Isabelle Stengers, Cent mots pour commencer à penser les sciences, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 2003.

Marianne Doury, Le Débat immobile. L’argumentation dans le débat médiatique sur les parasciences, Paris, Editions Kimé, 1997.

Stephane Foucart, Stéphane Horel & Sylvain Laurens, Les Gardiens de la raison, Paris, La Découverte, 2020.

Jack Goody, La Raison graphique, Paris, Minuit, 1979.

Bruno Latour, La Science en action, Paris, La Découverte, 2005 (1987).

Bertrand Méheust, Somnambulisme et médiumnité, 2 vol, Paris, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 1998.

Jean-Pierre Vernant, Mythe et pensée chez les Grecs, Paris, La Découverte, 1965.

Jean-Pierre Vernant, Mythe et société en Grèce ancienne, Paris, La Découverte, 1974.

Jean-Pierre Vernant, Religion, histoires, raison, Paris, Maspéro, 1979.

Jean-Pierre Vernant, Œuvres, Paris, Editions du Seuil, 2007.

Sur la science comme manière de faire de la politique, voi:

Bruno Latour, Les Microbes, guerre et paix, Paris, Mélailié, 1984.

Voir aussi le chapitre de Bruno Latour, « Joliot : l’histoire et la physique mêlées », in Michel Serres (dir), Eléments d’histoire des sciences, Paris, Larousse, , coll «In-Extenso», 1997 (1ère édition, Bordas, 1989).


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Pierre Lagrange (16 avril 2024). Une brève histoire du rationalisme et de la zététique. PULP SCIENCES. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/wbkg


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.