Les soucoupes volantes sont-elles des animaux vivant dans la haute atmosphère?

Parmi les nombreuses théories avancées pour expliquer les soucoupes volantes, l’une d’entre elle expliquait qu’il s’agissait d’animaux vivants dans l’atmosphère. La théorie fut proposée pour la première fois dans la revue Inconnues par la comtesse Zoe Wassilko-Serecki présidente de la Société autrichienne d’astrologie (« L’explication biologique des soucoupes volantes », Inconnues n° 3e série, volume 11, 1955, p. 74-87).

En fait cette théorie renvoyait à des théories antérieures à l’apparition des soucoupes. Ainsi le romancier Arthur Conan Doyle avait imaginé dans une de ses nouvelles fantastiques qu’il existait dans l’atmosphère (que les avions commençaient à peine à explorer) des animaux semblables aux méduses qui vivent dans les océans. Le héros de sa nouvelle découvre l’existence de ces êtres et s’aventurent au milieu d’eux avec son avion. Il y laissera la vie et son histoire sera connue grâce à son journal découvert dans l’épave de son avion (« The Horror of the Heights », The Strand Magazine, 1913, tr. fr. in L’horreur des altitudes, Paris, UGE, 10/18, 1987, p. 179-194).

Le premier témoin de soucoupes volantes, Kenneth Arnold, sembla adhérer également à cette théorie. Il raconta avoir revu des soucoupes en 1952. Il les décrivit comme des raies manta dont les bords ondulaient pendant qu’elles se maintenaient stationnaires au-dessus d’arbres. « J’eu l’impression que ces choses étaient vivantes » délcara-t-il lors du congrès ufologique de Chicago en 1977 (Curtis G. Fuller, Mary Margaret Fuller, Jerome Clark et Betty Lou White (eds.), Proceedings of the First International UFO Congress, op. cit., p. 367).

Cette théorie fut aussi l’objet d’un débat entre le spécialiste des fusées et sceptique Willy Ley et Ray Palmer lors de la 10e convention mondiale de science-fiction de Chicago en août 1952. C’est bien sûr Palmer qui défend l’idée que les ovnis sont des animaux aériens ou spatiaux (Amazing Stories,mars 1953, p. 144). Quelques années plus tard, dans son livre Satellites, Rockets and Outer Space(1958, p. 122), Willy Ley évoque les livres et les théories sur les soucoupes : « Une autre spéculation voulait qu’elles [les soucoupes] soient des “animaux spatiaux” qui descendaient trop bas dans l’atmosphère pour leur propre bien. Cela aussi avait été inventé tout d’abord par la science-fiction. Pour être plus précis, par Sir Arthur Conan Doyle dans sa nouvelle The Horror of the Heights. » On peut penser raisonnablement que Willy Ley se remémore sa discussion avec Palmer.

Photo de Willy Ley figurant sur la jaquette de son livre co-écrit avec L. Sprague de Camp, Lands Beyond.

La théorie selon laquelle les ovnis étaient peut-être des entités terrestres fut à nouveau évoquée au début des années quatre-vingt en rapport avec l’hypothèse Gaïa notamment (voir H. Evans, « BOLs » in Probe vol. 3, n° 1, July 1982, p. 6 sq et le magazine fortéen Pursuit vol. 11, n° 3, été 1978, p. 84).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.