Note de lecture: Jean Céard, La Nature et les prodiges, Droz, 1996.

Lors de sa première édition en 1977, La nature et les prodiges de Jean Céard ne reçut pas tout de suite l’attention qu’il méritait, en particulier en France à une époque où les études seiziémistes étaient encore habituées à cloisonner leurs disciplines. Depuis, les choses ont changé et le livre de Jean Céard est aujourd’hui considéré à sa juste valeur, celle d’un livre fondamental, à l’érudition impressionnante, sur un sujet qui n’avait alors été que très superficiellement abordé, un livre enfin que l’auteur se plait lui-même à situer aux confluents de l’histoire des mentalités, de la littérature et des sciences.

Lire la suite