Les livres sur l’histoire de l’ufologie et des débats sur les ovnis

Lorsqu’il s’agit d’histoire des (controverses sur les) ovnis, l’ouvrage le plus souvent cité est celui de David Michael Jacobs, The UFO Controversy in America publié en 1975. Mais ce livre n’est pas le premier à avoir abordé l’histoire de ce domaine complexe.

La notion de « livre (ou étude) sur l’histoire des ovnis et de l’ufologie » peut donc s’entendre de diverses façons. Dès la publication des premiers livres sur les ovnis à partir de la fin 1949, leurs auteurs reconstituent l’histoire du phénomène et livrent leur version de l’histoire de la controverse au moment où ils écrivent. Certains auteurs ont cherché à montrer que l’histoire de ces phénomènes ne débutait pas en 1947 mais bien plus tôt, comme par exemple Michel Bougard dans La Chronique des ovnis (1977) ou, plus récemment, Jacques Vallée et Chris Aubeck dans Wonders of the Sky (2010). Mais il s’agit évidemment souvent de récits historiques donnés dans le cadre d’une démonstration « ufologique ».  Il existe aussi de nombreux ouvrages qui se livrent à un historique des relations cachées entre les armées et la question des ovnis, notamment les nombreux livres qui exposent les démarches secrètes que l’armée américaine aurait entreprises par rapport au sujet, ou qui analysent les secrets révélés par les documents militaires déclassifiés, ou l’histoire cachée des ovnis liée à l’affaire de Roswell. Il est difficile de démarquer du simple point de vue de la méthode les livres q’on peut classer comme sérieux et ceux dont les reconstructions sont discutables. Tout historien qui écrit sur un sujet est bien sûr amené à réviser en partie l’histoire de ce sujet, à en révéler des aspects qui étaient passés inaperçus de ses prédécesseurs. Evidemment, ce travail de récriture peut conduire assez loin.

Dans le cadre de ce billet, je me suis limité aux ouvrages qui proposent d’écrire l’histoire des débats sur les ovnis, des groupes ufologiques ou des relations entre société, science et armées sur ce sujet et qui s’appuient sur une conception de l’histoire des ovnis qui fait appel à des documents à l’authenticité incontestable.

 

L’HISTOIRE ÉCRITE PAR LES ACTEURS

La première étude que l’on peut qualifier d’étude historique consacrée aux ovnis, en raison du travail considérable qu’elle a exigé de son auteur qui a pendant plusieurs années parcouru les Etats-Unis pour aller recopier le contenu de milliers d’articles de presse consacrés aux « flying saucers » au cours de l’été 1947, est sans doute le rapport préparé par l’ufologue américain Ted Bloecher sur la vague d’observations de 1947 publié en 1967.

Ted Bloecher, Report on the UFO Wave of 1947, Washington DC, The Author, 1967.

Les premiers livres consacrés à l’histoire des milieux ufologiques et des débats sur les ovnis sont ceux de Paris Flammonde, le producteur des mythiques émissions de Long John Nebel sur la radio WOR à New York pendant les années 1950 et 1960).

Paris Flammonde, The Age of Flying Saucers. Notes on a Projected History of Unidentified Flying Objects, New York, Hawthorn Books, 1971.

Paris Flammonde, UFO Exist!, New York, G.P. Putnam’s Sons, 1976.

En 1974, un ufologue californien, Loren E. Gross, a entamé la publication d’une série de monographies auto-éditées consacrés à l’histoire des ovnis et de certains phénomènes aériens pré-arnoldiens comme les airships.

Gross, Loren E., The Mystery of the Ghost Rockets, Fremont, Ca, The Author, 1974.

Gross, Loren E., Charles Fort, the Fortean Society and Unidentified Flying Object, Fremont, Ca, The Author, 1976.

Gross, Loren E., The UFO Wave of 1896, Fremont, Ca, The Author, 1976.

Ces trois premiers titres ont été suivis d’une longue série intitulée au départ UFOs, A History, qui ont déroulé l’historiographie des ovnis à partir de 1947, avant de prendre en 1991 le titre générique de The Fifth Horseman of the Apocalypse. UFOs: A History avec le volume consacré à l’année 1954. L’historien de l’ufologie américain Tom Tulien a mis en ligne une partie des monographies de Loren Gross qui constituent une mine d’information pour l’historien.

 

LES PREMIERS TRAVAUX UNIVERSITAIRES

Si on se tourne maintenant vers les universitaires, l’intérêt des chercheurs pour l’histoire des ovnis commence à se manifester au milieu des années 1960 et paraissent à partir de 1970.

Mais, il existe un mémoire de Master en étude de journalisme peu connu qui remonte à l’année 1950 qui constitue le premier travail universitaire conséquent sur l’histoire des premières années de débat sur le sujet.

Johnson, DeWayne B., Flying Saucers: Fact or Fiction?, University of California, Los Angeles, 1950.

Dès 1970, un chercheur de l’université de Northwestern consacre une thèse à l’histoire du traitement réservé par la presse aux ovnis à partir des dossiers de presse accumulés dans le cadre du Project Blue Book de l’US Air Force.

Strentz, Herbert, A Survey of Press Coverage of Unidentified Flying Objects, 1947-1966, Northwestern University, 1970 (cette thèse est désormais accessible sur internet en fichier pdf).

Il faut évidemment mentionner à nouveau le célèbre ouvrage de Jacobs, qui est en fait au départ une thèse de doctorat soutenue en 1973 à l’Université du Wisconsin.

Jacobs, David Michael, The Controversy Over Unidentified Flying Objects in America: 1896-1973, Ann Arbor, Mi, University Microfilms, 1973.

Cette thèse (désormais accessible en fichier pdf sur internet) sera publiée deux ans plus tard sous forme de livre.

Jacobs-bassedef

Jacobs, David Michael, The UFO Controversy in America, Bloomington, Indiana University Press, 1975.

Avant d’être repris en édition de poche (une version pdf de l’édition de poche est désormais accessible sur internet), cet ouvrage classique a été l’objet de plusieurs discussions. Citons notamment:

Cohen, Daniel, K.P Julian et David Stupple, « Review symposium: the UFO controversy in America… », The Zetetic, Vol. 1, n° 1, 1976, p. 69-73.

En 1979, un chapitre du célèbre volume dirigé par Roy Wallis sur les « rejected knowledges » concerne le développement des études sur les ovnis.

Blake, Joseph A., « Ufology: The Intellectual Developement and Social Context of the Study of UFO », in: Wallis, R. (ed.), On the Margins of science: the social construction of rejected knowledge, Keele, Univ. of Keele,1979, p. 315-337.

En 1982, un psychiatre, Otto Billig, publie une psycho-histoire des ovnis:

Billig, Otto, Flying Saucers, Magic in the Skies: A Psychohistory, Cambridge, Schenkman Publishing Company, 1982.

Les Presses du Smithsonian Institution font paraître en 1994 un ouvrage consacré à l’histoire des ovnis écrit par un historien de l’aviation, Curtis Peebles:

Peebles, Curtis, Watch the Skies! A Chronicle of the Flying Saucer Myth, Washington D.C.. Smithsonian Institution Press, 1994.

 

TRAVAUX RÉALISÉS HORS DES ÉTATS-UNIS

Les chercheurs américains ne sont pas les seuls à s’être penchés sur l’histoire des ovnis. En Espagne, l’anthropologue Ignacio Cabria est l’auteur d’un livre remarquable sur l’histoire des groupes ufologiques dans ce pays.

Cabria García, Ignacio, Entre ufólogos, creyentes y contactados: una historia social de los OVNIs en Espana, Santander, Cuadernos de Ufología, 1995.

En Italie, Guiseppe Stilo, un ufologue membre du CISU, le Centro Italiano Studi Ufologici, a entamé la publication d’une série d’ouvrages consacrés à une historiographie détaillée des ovnis en Italie et dans le reste du monde (mais à partir du point de vue de la presse italienne). Malheureusement, seulement quatre volumes ont été publiés à ce jour.

Stilo, Giuseppe, Scrutate i cieli ! 1950 : La grande ondata dei dischi volanti e la globalizzazione del fenomeno UFO, Turin, UPIAR, 2000.

Stilo, Giuseppe, Ultimatum alla Terra. 1952 : i dischi volanti in Italia e nel mondo, Turin, UPIAR, 2002.

Stilo, Giuseppe, L’alba di una nuova era. 1946 : il fenomeno dei “rassi fantasma” in Italia e nel mondo, Turin, UPIAR, 2004.

Stilo, Giuseppe, Il quinto cavaliere dell’Apocalisse. La grande ondata UFO del 1954. Tomo primo : dal 1° gennaio al 31 ottobre, Turin, UPIAR, 2006.

En Angleterre, les historiens des ovnis David Clarke et Andy Roberts ont consacré une étude détaillée à l’histoire des groupes ufologiques de Grande Bretagne.

Clarke, David, et Andy Roberts, Flying Saucerers : A Social History of UFOlogy, Loughborough, Alternative Albion, 2007.

L’histoire des ovnis dans les autres pays n’a semble-t-il pour l’instant pas fait l’objet d’étude de grande ampleur. Signalons une première étude historiographique de l’ufologie en Australie:

Basterfield, Keith, Godic, Vladimir & Pony, Rodeghier, Mark, « Australian Ufology: A Review », Journal of UFO Studies, vol 2 (n.s.),1990, p. 19-44.

En Argentine, l’ufologue Roberto Banchs s’est intéressé au début de l’histoire des ovnis dans son pays.

Banchs, Roberto, « A cincuenta años de los « platos voladores ». Su repercusión social en Argentina y Sudamérica en 1947. 1a parte », Cuadernos de Ufología, n° 22-23 (act. 2), 1998, pp. 154-170.

Banchs, Roberto, « A cincuenta años de los « platos voladores ». Su repercusión social en Argentina y Sudamérica en 1947. 2a parte », Cuadernos de Ufología, n° 24 (act. 3), 1998, pp. 11-26.

 

VERS UNE MICRO-HISTOIRE DES OVNIS

Dès le milieu des années 1970, certains chercheurs vont se concentrer sur certaines périodes clé de l’histoire des débats sur les ovnis. En 1975, un étudiant de l’université de Hawaï, Paul McCarthy, soutient une thèse sur la campagne de James McDonald, doyen de physique à l’Université d’Arizona, entreprise pendant les années 1960 pour faire reconnaître l’importance scientifique des ovnis. Jamais publiée, longtemps inaccessible, cette thèse est sans doute l’une des plus intéressante publié sur l’histoire des ovnis, même s’il s’agit d’une étude de micro-histoire, puisqu’elle porte sur la courte période de la fin des années 1960.

McCarthy, Paul, Politicking and Paradigm Shifting: James E. McDonald and the UFO Case Study, Ph.D. diss., University of Hawaï, December 1975 (le texte de cette thèse est accessible en ligne).

En 1988, je publie un premier texte consacré à la reconstitution des événements à l’origine du débat public sur les « flying saucers » en 1947 (.

Lagrange, Pierre, “ It Seems Impossible, but There It Is ”, in John Spencer & Hilary Evans (eds.), Phenomenon: From Flying Saucers to UFOs – Forty Years of Facts and Research. London: Futura Publications, 1988, p. 26-45.

Deux ans plus tard, je publie deux articles sur les observations et enquêtes réalisées par Kenneth Arnold et sur l’apparition des premiers groupes d’études des ovnis (rôle des journalistes de l’East Oregonian, le quotidien de Pendleton, Oregon, et des journalistes Bill Bequette et Nolan Skiff notamment dans la diffusion du récit d’Arnold et dans l’émergence des soucoupes volantes).

Lagrange, Pierre, “ L’affaire Kenneth Arnold. Note sur l’art de construire et de déconstruire quelques soucoupes volantes ”, Communications n° 52, novembre 1990, p. 283-309 [page d’accès au fichier pdf de l’article).

Lagrange, Pierre, “ Enquêtes sur les soucoupes volantes. La construction d’un fait aux États-Unis (1947) et en France (1951-54) ”, Terrain, Carnets du Patrimoine Ethnologique n° 14, mars 1990, p. 92-112 (page d’accès au fichier pdf de l’article).

A la fin des années 1980, un ufologue américain Jan L. Aldrich, lance le Project 1947, destiné à réunir un maximum d’informations sur l’histoire des ovnis, notamment au moment de l’émergence du phénomène en 1947. Ce projet a notamment conduit à la publication, financée par le Fund for UFO Research, d’un rapport:

Jan L. Aldrich, Project 1947: A Preliminary Report on the 1947 UFO Sighting Wave, Chicago, Mt Rainier, Seguin, UFO Research Coalition, 1997, 210 p.

Ce document n’est pas accessible sur internet mais il est possible de se faire une idée de son contenu en consultant cette page du site du Project 1947 qui donne les informations sur la façon d’en obtenir un exemplaire.

Jan L. Aldrich est aussi l’auteur d’articles sur divers aspects de l’histoire des ovnis.

Jan Aldrich « 1947 : Beginning of the UFO Era », in Hilary Evans & Dennis Stacy, UFO, 1947-1997: Fifty Years of Flying Saucers, Londres, Fortean Tomes, 1997, p. 19-27.

Dans le même volume, on peut lire une étude de Jerome Clark sur le développement de l’hypothèse extraterrestre:

Jerome Clark, “Meeting the Extraterrestrials: How the ETH Was Invented”, in Dennis Stacy and Hilary Evans, UFO, 1947-1997 : Fifty Years of Flying Saucers, Londres, Fortean Tomes, 1997, p. 69-77.

Le Project 1947 a notamment débouché sur le Sign Oral Historical Project, conduit par Tom Tulien qui a organisé un workshop en 1999, workshop qui a débouché sur la publication d’un rapport, dont une version pdf peut être téléchargée sur le site du groupe.

Tom Tulien (ed.), Proceedings of the Sign Historical Group UFO Historical Workshop, Scotland, CT, The Sign Historical Group, 1999.

 

LES OVNIS, ENTRE SCIENCES ET ARMÉES

Une partie de ces études historiques ont concerné les relations mouvementées entre l’armée de l’air américaine, responsable du Project Blue Book, les médias, les scientifiques et les différents acteurs de la scène ufologique.

Du point de vue des relations entre science et ovnis, le chapitre consacré à ce sujet dans l’ouvrage de Steven Dick sur l’histoire des débats autour de SETI est un modèle.

Dick, Steven J., The Biological Universe: The Twentieth-Century Extraterrestrial Life Debate and the Limits of Science, Cambridge, Cambridge University Press, 1996.

Cet ouvrage a fait l’objet d’une réédition à la fois réactualisée mais avec un appareil de notes réduit.

Dick, Steven J., Life on Other Worlds: The Twentieth-Century Extraterrestrial Life Debate, Cambridge, Cambridge University Press, 1998.

Le chercheur américian Michael D. Swords de l’Université de Kalamazoo, est l’auteur d’une intéressante série d’articles sur les rapports entre science, armée et ovnis.

Swords, Michael D., « Astronomers, the Extraterrestrial Hypothesis, and the United States Air Force at the Beginning of the Modern UFO Phenomenon », Journal of UFO Studies, n.s. vol. 4, 1992, p. 79-129.

Swords, Michael D., « Donald E. Keyhoe and the Pentagon : The Rise of Interest in the UFO Phenomenon and What the Government Really Knew », Journal of UFO Studies, n.s. vol. 6, 1996, p. 195-211.

Swords, Michael D., « Project Sign and the Estimate of the Situation», Journal of UFO Studies, n.s. vol. 7, 2000, p. 27-64.

Avant l’arrivée des soucoupes, il y a eu l’épisode des fusées fantôme observées dans le Nord de l’Europe que les ufologues et historiens de l’ufologie ont pris l’habitude de considérer comme une pré-histoire des ovnis, et qui a donc (outre la monographie de Loren Gross mentionnée plus haut) suscité diverses études.

Liljegren, Anders et Clas Svahn, « The Ghost Rockets », in Hilary Evans et John Spencer (eds.), UFOS 1947-1987 : The 40-Year Search for an Explanation, Londres, Fortean Tomes, 1987, p. 32-38.

Liljegren, Anders et Clas Svahn, « Ghost Rockets and Phantom Aircraft », in John Spencer et Hilary Evans (ed.), Phenomenon, Futura, 1988, p. 53-60.

Liljegren, Anders, « General Doolittle and the Ghost Rockets », in Hilary Evans et Dennis Stacy (eds.), UFOs : 1947-1997, John Browan Publishing, 1997, p. 35-42.

En 1997, les presses de la Smithsonian Intitution ont fait paraître une étude qui se veut à la fois historique et anthropologique sur le mythe qui s’est développé autour de l’affaire de Roswell:

Saler, Benson, Charles A. Ziegler et Charles B. Moore, UFO Crash at Roswell : The Genesis of a Modern Myth, Washington DC, Smithsonian Institution Press, 1997.

En 2012, un groupe d’ufologues dirigé par Michael Swords a publié un ouvrage consacré à l’histoire des relations entre les différents gouvernements et armées et la question des ovnis:

Swords, Michael & Robert Powell (ed.), UFOs and Government : A Historical Inquiry, San Antonio, TX, Anomalist Books, 2012.

 

COMMENT ON ÉCRIT L’HISTOIRE DES OVNIS

Jusqu’ici, la plupart des études consacrées à l’histoire des ovnis se sont concentrées sur tel ou tel aspect sans soulever beaucoup de questions sur les questions de méthode. Pourtant, surtout au vu des études à la fois de plus en plus nombreuses et de moins en moins sérieusement documentées qui se multiplient de la part d’universitaires, il devient important de s’interroger sur « Comment on écrit l’histoire (des ovnis) ». Le premier et pour l’instant seul auteur à avoir traité cette question de façon détaillée est l’anthropologue Ignacio Cabria.

Cabria García, Ignacio, Ovnis et ciencias humanas. Un estudio tematico de 50 años de bibliographia, Santander, Fundacion Anomalía, 2002.

J’ai proposé une première discussion des nombreuses analyses qui rattachent immanquablement l’émergence des ovnis au contexte de la guerre froide.

Lagrange, Pierre, « The Ghost in the Machine. How Sociology Tried to Explain (Away) American Flying Saucers and European Ghost Rockets, 1946-1947 », in Alexander Geppert (ed.), Imagining Outer Space, European Astroculture in the Twentieth Century, New York, Macmillan, 2012, p. 224-244.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *